Invitation : Conférence : Les rapports du GIEC : Ce qu’ils disent et ne disent pas 

Dans le cadre de la Semaine rimouskoise de l’environnement, le CIBLES et Prospérité sans Pétrole vous convie à la conférence « Changement climatiques | Les rapports du GIEC : Ce qu’ils disent et ne disent pas ».

Événement gratuit.

Conférenciers :
M. Denis Gilbert, Chercheur scientifique sur le climat et la physique des océans à Pêches et Océans Canada.
M. Patrice Cineus, Étudiant d’origine haïtienne à l’UQAR et participant à la dernière Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques tenue à Madrid (COP25).

Les données présentées dans le récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) laissent entrevoir un horizon sombre pour la population. Le changement climatique est l’enjeu le plus important de notre époque et le moment est venu d’agir.
Il est encore temps de s’y attaquer mais tous les secteurs de la société devront produire un effort sans précédent.

Pour concrétiser et accélérer les actions visant à mettre en œuvre l’accord de Paris sur le changement climatique, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a organisé le Sommet Action Climat le 23 septembre 2019 afin de relever les défis qui se posent. Ce sommet a constitué une étape déterminante dans la coopération politique internationale et a incité de vastes mouvements de soutien au cœur de l’économie réelle.

Le chercheur de l’Institut Maurice-Lamontagne (IML) Denis Gilbert était des sept experts de la délégation canadienne participant à la rencontre du GIEC à Monaco. Il nous expliquera les grandes lignes de ces prévisions.

De son côté, M. Patrice Cineus a participé à plusieurs COP, dont la COP25 à Madrid. Il bonifiera cette conférence en y partageant son expérience et ses impressions suite à ces événements internationaux.
Les COP ont pour mission de fixer, pour chaque pays ou région, des objectifs chiffrés en matière d’émissions de gaz à effet de serre et de réductions correspondantes à atteindre. L’objectif est de réduire le réchauffement climatique à 2°C d’ici à 2100.

Une période de 30 minutes d’échange avec les conférenciers est prévue à la suite des présentations.

Cette conférence est aussi en collaboration avec Le CEDRE et NON à une marée noire dans le St-Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *