Élections fédérales 2015 – Quel parti veut faire mieux pour un monde plus durable et solidaire?

Posted by on Oct 15, 2015 in Uncategorized | No Comments

onpeutfairemieux-logoDans le cadre des élections fédérales, le CIBLES a écrit le 2 octobre dernier aux candidat(e)s des différents partis faisant campagne dans notre région. Convaincus que les électeurs et électrices des circonscriptions du Bas-Saint-Laurent doivent être davantage informés des enjeux de la campagne nationale « On peut faire mieux 2015 », nous leur avons soumis trois questions sur les enjeux-clés que sont les droits des femmes et l’égalité entre les sexes, la lutte contre les changements climatiques et l’élimination de la pauvreté.

Suite à un délai de réponse de 10 jours, seuls deux candidats nous ont fait parvenir leur réponse, soit M. Pierre Cadieux (Parti libéral du Canada – Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques) et M. Jean-François Fortin (Forces et Démocratie – Avignon-Mitis-Matane-Matapédia). Le CIBLES avait aussi eu l’occasion d’échanger sur les engagements du NDP lors d’une rencontre en juin dernier avec M. François Lapointe (Nouveau parti démocratique (NPD) du Canada – Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup).

À quelques jours de la conclusion de cette longue campagne électorale, nous vous soumettons un résumé de leurs réponses, de même que quelques informations susceptibles de vous éclairer quant à la position des différents partis.

Le 19 octobre prochain, le CIBLES vous invite à voter pour un monde plus durable et solidaire. Aux urnes, citoyennes et citoyens du Bas-Saint-Laurent!

NOTE : Par souci de transparence, il nous faut mentionner ici que M. Jean-François Fortin, chef du parti Forces et Démocratie et candidat dans Avignon-Mitis-Matane-Matapédia, est l’un des fondateurs du CIBLES. M. Fortin n’est toutefois plus impliqué dans l’organisme depuis 2009. Le CIBLES n’appuie aucun candidat ni parti dans la présente campagne et son action se limite à promouvoir un leadership accru du Canada à l’égard des enjeux mis de l’avant dans le cadre de la campagne « On peut faire mieux 2015 ».

INÉGALITÉS ET DROITS DE LA PERSONNE

« Le prochain gouvernement fédéral peut et doit faire mieux pour réduire les inégalités de revenus et promouvoir les droits de la personne. Si vous êtes élu(e), quelles seraient vos priorités à ce chapitre ? »

En savoir plus sur les enjeux liés à cette thématique.

Concernant la question des droits de la personne, M. Pierre Cadieux (Parti libéral du Canada – Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques) rappelle l’attachement du parti pour les valeurs promues dans la Charte canadienne des droits et libertés. De son avis, le respect des principes de la Charte devrait orienter les interventions du gouvernement fédéral dans les différents dossiers nationaux et internationaux. Le parti souhaite rétablir le leadership du Canada sur la scène internationale, qui a été mis à mal par les politiques du gouvernement conservateur.

Le Nouveau parti démocratique du Canada (NPD) souhaite pour sa part s’attaquer à la pauvreté, particulièrement à celle des enfants. Pour y parvenir, le parti souhaite éliminer l’échappatoire des options d’achat d’actions dont profitent les dirigeants des grandes entreprises et réorienter la totalité de cet allégement fiscal – qui profite en grande partie aux personnes dont le revenu dépasse 250 000 $ – vers l’élimination de la pauvreté chez les enfants. Le NPD souhaite également redonner au Canada sa place dans le monde, notamment en bonifiant l’aide internationale de 5M$  par année jusqu’en 2019-2020.

Du côté de Forces et Démocratie, M. Jean-François Fortin (Avignon-Matane-Mitis-Matapédia) souhaite soutenir les efforts mondiaux pour réduire de façon significative la pauvreté et aider à construire des économies durables.Pour ce faire, le parti souhaite travailler avec tous les partis afin de rencontrer les objectifs de développement durable (ODD) établis par la communauté internationale. Forces et Démocratie dénonce en outre les coupures drastiques des programmes d’aide aux pays d’Afrique francophones, pointant du doigt le fait qu’ils ne sont plus que 5 sur les 25 partenaires traditionnels du Canada.  Il souhaite notamment favoriser un accès à la microfinance pour réduire la pauvreté extrême qui affecte plusieurs pays du monde. Au point de vue local, le parti détaille sa vision dans une plateforme sociale.

 Pour poursuivre la réflexion :

Puisqu’une meilleure justice fiscale passe par la lutte à l’évasion fiscale, nous vous invitons à lire ce résumé de la position des principaux partis.

ÉGALITÉ ENTRE LES SEXES ET DROITS DES FEMMES

« Que comptez-vous faire, concrètement, pour mettre fin à l’inégalité économique  et sociale des femmes, au Canada et à l’étranger? Quels moyens mettriez-vous en œuvre afin de promouvoir l’égalité des revenus et permettre aux femmes d’avoir accès à des emplois sûrs? Et pour assurer la sécurité des femmes, en particulier celle des femmes et des filles autochtones? »

En savoir plus sur les enjeux liés à cette thématique.

Pour Forces et Démocratie, il faut s’engager fermement à promouvoir l’égalité des sexes. Trois enjeux sont soulevés dans la réponse du candidat, à savoir l’équité salariale au Canada, les femmes et filles autochtones ainsi que les programmes d’aide aux femmes et filles à l’étranger. Entre autres mesures, le parti supporte la demande d’une enquête nationale sur les femmes autochtones disparues ou assassinées pour trouver des solutions aux injustices commises. Il vise également à assurer un meilleur accès à l’éducation, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde.

M. Pierre Cadieux met quant à lui de l’avant un meilleur accès aux opportunités professionnelles pour les femmes afin de leur assurer des emplois de qualité. Le PLC souligne aussi l’impact différencié des mesures gouvernementales sur les femmes et les hommes, et souhaite une prise en compte effective de ces différences dans les décisions. Il soutient également une enquête publique sur les femmes autochtones disparues ou assassinées.

Du côté du NPD, on vise à mettre en œuvre les recommandations formulées il y a plus de 10 ans par le Groupe de travail sur l’équité salariale – ce qui n’a pas été fait par le gouvernement sortant. Le parti s’engage de plus à faire de la fin de la violence faite aux femmes une priorité. Sur le plan international, il promet de mettre en œuvre intégralement le Plan d’action du Canada sur les femmes, la paix et la sécurité. Ce faisait, le parti souhaite éliminer la violence sexuelle à titre d’arme de guerre et de veiller à ce que l’égalité des sexes soit au centre de la politique étrangère du Canada.

Pour poursuivre la réflexion :

« Place au débat » est un regroupement de plus de 100 organismes de défense des droits des femmes et de leurs alliés provenant de partout au Canada qui se sont rassemblés afin de sensibiliser la population canadienne sur les droits des femmes en prévision des élections fédérales de 2015. Visionnez les entrevues menées avec 4 chefs de parti.

CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET DURABILITÉ ENVIRONNEMENTALE

« En 2015, en matière de lutte aux changements climatiques, le Canada se classait 58e sur la liste des 61 grands pays émetteurs de CO2. Si vous êtes élu(e), que comptez-vous faire pour mettre le Canada sur la voie d’une économie axée sur l’efficacité, la durabilité et les énergies non polluantes? »

En savoir plus sur les enjeux liés à cette thématique.

Le NPD souhaite participer à la délégation canadienne à la conférence COP21 sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris, durant laquelle il souhaite proposer des cibles fermes pour réduire la pollution et lancer un programme de rénovation des habitations pour aider les familles à réduire leur facture de chauffage. La transition vers une économie plus propre figure parmi ses priorités.

Du côté du parti libéral, M. Cadieux rappelle que sa formation politique souhaite assurer un leadership à l’échelle nationale et collaborer avec les provinces et les territoires pour lutter contre les changements climatiques, mettre un prix sur le carbone et réduire la pollution qu’il cause. De plus, le parti s’engage à investir dans les technologies vertes afin de réduire l’empreinte écologique du pays.

Forces et Démocratie souhaite placer le Canada à l’avant-garde de l’économie verte de façon à assurer un avenir sain et durable pour les citoyennes et citoyens de toutes les régions ainsi que pour les générations futures. Concrètement, M. Fortin mentionne des mesures liées à six thèmes : l’acceptabilité sociale, l’intégrité scientifique, le soutien à l’innovation énergétique et l’exportation de notre expertise, l’intégration de principes économiques environnementaux, le développement de la résilience régionale ainsi que le respect des engagements pour la protection des écosystèmes.

Pour poursuivre la réflexion :

Consultez le dossier « Équiterre s’invite dans les élections fédérales ». L’organisme a notamment préparé une analyse des engagements environnementaux des différents partis.

 

 

Leave a Reply