3 activités publiques à Rimouski en février!

Posted by on Jan 31, 2019 in Activités, Communiqué de presse |

Chaque année, la Semaine du développement international (SDI) est l’occasion de souligner la contribution des organismes de coopération et de solidarité internationales et des organismes de la société civile des pays du Sud. Elle est financée par Affaires mondiales Canada. Au Québec, c’est l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) et ses 64 membres présents dans 13 régions du Québec, dont le CIBLES au Bas-Saint-Laurent, qui organisent cette semaine de sensibilisation auprès des Québécoises et des Québécois.

En 2018, le prix Nobel de la Paix a été attribué aux lauréats Nadia Murad et Denis Mukwege pour leurs efforts à mettre fin aux violences sexuelles comme armes de guerre. On ne pourrait trouver de mots plus clairs pour rappeler que, de tout temps, le corps des femmes a impunément servi d’exutoire, de butin ou de vengeance en temps de guerre.

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), dont la politique féministe et l’engagement anti-militariste sont au coeur de sa vision, a tenu à traiter du sujet sensible et primordial que sont les violences faites aux femmes en situation de guerre ou de conflit dans le cadre de l’édition québécoise 2019 de la Semaine du développement international (SDI).

Pour illustrer ce thème via le médium de la bande dessinée, l’AQOCI a choisi le Yémen d’emblée. Cette guerre oubliée, la plus grande crise humanitaire actuelle, se retrouve au coeur de conflits géopolitiques complexes dont les populations civiles font, une fois de plus, les frais.

Il s’agissait donc de documenter les violences vécues par les femmes
yéménites, de souligner leur courage et leur détermination, tout en invitant D. Mathieu Cassendo, auteur.e et artiste visuel.le., à raconter leurs histoires. Une démarche déclenchant chez chacune et chacun indignation, détermination et estime. Une démarche qui n’a laissé personne indifférent-e.

L’AQOCI tient à remercier tous les organismes membres qui ont appuyé la production de cette bande dessinée ainsi que chaque bénévole ayant donné de son temps ; et tout particulièrement D. Mathieu Cassendo qui a relevé le défi de création avec écoute, ouverture, flexibilité et tellement de talent.

Nous dédions cette bande dessinée aux femmes du monde entier qui font face aux horreurs du militarisme tout en tentant de protéger leur famille et leur propre intégrité physique à travers la souffrance et le chaos engendrés par la guerre. Pour la télécharger, cliquez Les femmes de Saba ou venez cherchez votre copie papier lors de l’un de nos 3 évènements à Rimouski

LUNDI 4 février – Café l’Auriculaire – UQAR

Projection de La Cité de la Joie (City of Joy, Congo, 76 min. 2018, sous-titres français)
et
Lancement de la BD «Les femmes de Saba : histoires de résilience au Yémen »
Évènement Facebook

Un documentaire exceptionnel à voir absolument! 

Entrée libre – Contribution volontaire
Adultes seulement (le film comporte des témoignages de violences sexuelles)
Service de restauration du Café sur place

Transformer la peur en joie, la souffrance en pouvoir. La Cité de la Joie a pour fil conducteur l’amitié qui se développe entre le docteur congolais Denis Mukwege (Nobel de la paix 2018), Eve Ensler, auteure des Monologues du vagin, et Christine Schuler Deschryver, militante congolaise pour les droits humains. Le film suit leur combat pour la création d’un refuge sûr, la Cité de la Joie, pour les femmes survivantes des atrocités de la guerre.

Bande-annonce du film (anglais seulement)
Le documentaire projeté aura des sous-titres en français

La soirée débutera par une présentation du CIBLES sur les violences faites aux femmes en situation de guerre ou de conflit et plus spécifiquement au Yemen.

Organisé par le CIBLES en partenariat avec AIBSL et le CALACS dans le cadre du Mois de l’Histoire des NoirEs et de la Semaine du développement international.

Cet événement est rendu possible grâce à l’appui financier d’Affaires mondiales Canada dans le cadre de la Semaine du développement international 2019. #SDI2019

——————————————————————————————

Avons-nous une RESPONSABILITÉ à l’égard des CAUSES provoquant les migrations forcées de millions de personnes sur la planète actuellement?

Café-discussion  – Mercredi 6 février – 15 à 17h – Café la 5e Saison – Cégep de Rimouski

Évènement Facebook

La parole est à vous! Vous êtes invitéEs à venir approfondir individuellement et collectivement vos perceptions à l’égard de cet enjeu humain crucial et actuel.

Encadré par Arthur Poirier-Roy, animateur de communautés de recherche philosophique
Avec la participation de Sarah Charland-Faucher, coordonnatrice du Carrefour international bas-laurentien pour l’engagement social (CIBLES)

La discussion sera suivi du lancement de la BD Les femmes de Saba : histoires de résilience au Yémen dans le cadre de la Semaine du développement international qui porte cette année sur les violences spécifiquement vécues par les femmes en contexte de conflits ou de guerres.

Co-organisateurs: Café la 5e Saison, Service d’animation du Cegep de Rimouski, AIBSL (Mois de l’Histoire des NoirEs)
Entrée libre et ouvert à tout âge et public

———————————————————————————–

Crises sociales et humanitaires au Soudan et au Yemen : avons-nous un rôle à jouer?

Samedi 9 février 15h à 17h – Musée régional de Rimouski

Entrée libre
Dons volontaires bienvenus (les dons seront remis à un partenaire au Soudan)
Évènement Facebook

En présences de:

Tasneem Elzein, activiste soudanaise au sein de Traducteur-trice pour le changement, elle habite à Rimouski depuis 6 ans où elle réalise un doctorat à l’UQAR. Sa famille et ses amiEs se trouvent actuellement au Soudan. Elle nous parlera des soulèvements populaires actuels au Soudan face au régime du président soudanais en exercice Omar El-Béchir (l’homme est sous mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide au Darfour)

Guy Caron, député de Rimouski-Témiscouata-Les Basques et chef parlementaire
Depuis le début du conflit au Yemen et de la crise humanitaire qui en découle, le NPD talonne le gouvernement canadien afin qu’il cesse la vente d’armes et d’équipements militaires à l’Arabie Saoudite réputés pour brimer les droits de la personne.  L’Arabie saoudite dirige une coalition sunnite au Yemen qui combat des rebelles houthis en lutte contre le gouvernement officiellement reconnu. L’ONU estime que le conflit au Yemen a fait plus de 10 000 morts et engendré « la pire crise humanitaire du monde », avec 22 millions de personnes ayant besoin d’une aide quelconque. L’Arabie saoudite achète aussi actuellement des hommes soldats au gouvernement soudanais afin d’aller combattre au Yemen.

Sarah Charland-Faucher, coordonnatrice du Carrefour international bas-laurentien pour l’engagement social (CIBLES), elle coordonne la Semaine du développement international au Bas-Saint-Laurent. Elle présentera la thématique de sensibilisation de cette année portant  sur les violences faites aux femmes en situation de guerre ou de conflit et présentera la bande dessinée « Les femmes de Saba : histoires de résilience au Yémen » de l’artiste D. Mathieu Cassendo : BD, conçue pour sensibiliser la population et questionner nos rôles et responsabilité comme citoyenNe à l’égard des conflits armés outremers et la construction d’une monde sans guerres.

 

LIENS EXTERNES D’ACTUALITÉ

 

 

 

 

 

Leave a Reply